Friday, May 18, 2012

The Girls of Crazy Horse: In France, Even Strippers Go on Strike (Video)


In France, even strippers go on strike.

Because they only earn 2,000 Euros a month, writes Alain Beuve-Méry, the dancers of the Crazy Horse, sporting names such as Liv Mee Not, went on strike on Tuesday. However, by Friday, they had returned to work (video).
Mardi, les danseuses du célèbre cabaret parisien situé 12, avenue George-V, à Paris, ont refusé de se déshabiller ! Du jamais-vu dans l'histoire de ce lieu de légende fondé en 1951 par Alain Bernardin et repris en 2005 par deux investisseurs belges, Philippe Lhomme et Yannick Kalantarian.

Après s'être déclarées en grève, les filles du Crazy Horse sont allées, mardi, à la rencontre de la clientèle qui attendait l'ouverture des portes pour leur expliquer les raisons du conflit social qui les oppose à leur direction.