Sunday, May 06, 2012

Many Europeans Will Breathe a Sigh of Relief at the News of My Election, Claims Hollande


I didn't expect François Hollande to sound arrogant in his speech, but apparently, in true Obama fashion, a leftist cannot help thinking that only he has all the answers and that only he responds to all peoples' expectations everywhere.
"J'ai évoqué tout au long de ces derniers mois le rêve français. Il est notre histoire, notre avenir. Il s'appelle le progrès. Ce rêve français que vous partagez tous, donner à nos enfants une vie meilleure que la nôtre. C'est ce rêve français que j'ai décidé d'accomplir. (...) Je mesure aussi que l'Europe nous regarde. Je suis sûr que, dans bien des pays européens, les résultats ont été un soulagement, un espoir. (...) L'austérité ne pouvait plus être une fatalité : c'est un aussi une mission qui est la mienne, la croissance, l'emploi, l'avenir."
The president-elect — who campaigned on the promise of spending more and who, 30 minutes ago, stated forcefully that he was a "socialist" — said that he expects much of Europe to "breathe a sigh of relief" in view of his election to the French presidency and that the European Union will not be all about austerity from now on.
"Je salue les forces politiques, le mouvement que j'ai dirigé. Je suis socialiste ! J'ai toujours voulu le rassemblement de la gauche, de tous les Républicains, mais aussi des humanistes qui ont permis la victoire ce soir. Enfin, je salue mon département de la Corrèze."
Plus François Hollande said that five years from now, he will ask to be judged on whether he has held his promises on two main questions (two words which sound alike in French) — justice and youth — "justice" referring more to the notion of social "equality" than to that of "the law":
"Je demande à être jugé sur deux engagements majeurs : la justice, et la jeunesse. Chacun de mes choix, chacune de mes décisions, sera sur ces deux critères : est-ce juste, et est-ce pour la jeunesse ?"