Thursday, October 13, 2011

"The Death Penalty Is a Continuation of Racial Segregation"


The death penalty is a continuation of racial segregation, says Arnaud Gaillard as the author of the book 999 (In the Heart of Death Row) answers the questions of Soren Seelow with the typical arguments of the left, ignoring such things as who sits in the Oval Office

Les Etats-Unis sont une des seules grandes démocraties (avec l'Inde et le Japon) à pratiquer la peine de mort. Comment expliquer cette singularité américaine ?

Parmi les explications possibles, il y a bien sûr le fait que la société américaine soit construite sur une violence omniprésente, illustrée par le port d'armes ou encore une criminalité très forte. Les Etats-Unis restent un pays de pionniers qui fonctionne selon le mot d'ordre du "marche ou crève". Les gens adhèrent à cette radicalité, la notion d'indulgence est peu partagée. La loi, tout comme la Constitution, est considérée par beaucoup comme d'inspiration divine, et la loi du talion, contenue dans l'Ancien testament, constitue aux yeux de beaucoup une justification en faveur de la peine capitale.

Il faut ajouter à cela que les Etats-unis sont une société jeune, quasiment adolescente, qui se construit par va-et-vients et dans l'excès. Le lynchage a perduré jusqu'en 1968 et la peine de mort subsiste aujourd'hui dans de nombreux Etats. Il y a certes un amenuisement de l'usage de l'exécution, mais le pays n'a pas encore développé un véritable regard critique sur la peine capitale.

No comments:

Post a Comment