Wednesday, July 24, 2019

Che Guevara : Outre la création de camps de “travail et de rééducation”, on lui attribue des centaines d’assassinats arbitraires


Plusieurs décennies après sa mort, cette icône de la révolution cubaine fascine toujours autant. Cinq informations étonnantes sur le “Che”.
C'est ce qu'on peut lire dans un article de Géo par Samantha Barreto.  Est-ce que la vérité sur les gauchistes arrive enfin aux oreilles et aux yeux des francophones ? Sur les cinq informations étonnantes, voici la plus importante :

Che Guevara : un personnage sombre

Pour servir sa cause, le commandant n’hésite pas à se débarrasser de tous ceux qui lui barrent la route. Outre la création de camps de “travail et de rééducation” (des camps de travail forcé) à son arrivée au pouvoir, on lui attribue des centaines d’assassinats arbitraires.

En 1959, quand le régime de Fulgencio Batista est renversé, Che Guevara est d’abord nommé commandant en chef de la prison de la Cabaña. Dans cette forteresse, il met en place un tribunal révolutionnaire qui est à l’origine de centaines d'exécutions. Policiers, militaires et ennemis du nouveau régime y sont jugés coupables de crimes de guerre et doivent parfois justifier leur condamnation devant leur famille. Ce passage à la Cabaña lui vaudra le surnom de carnicerito, autrement dit le “petit boucher”. Mais le Che assume : "Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons de fusiller autant qu'il le faudra", déclare-t-il aux Nations Unies en 1964.
Pour aller plus loin : La Véritable Histoire d'Ernesto Guevara, de Pierre Rigoulot, (éd. Larousse)

No comments: