Friday, November 27, 2009

The True Danger Comes Not From Meat or Children, But From the Millenarian Myths and Mythology of Ecological-Marxist Political Correctness

Malthusian theses are rearing their heads anew, writes Frédéric Lemaître in Le Monde, as the ideas of Thomas Malthus become seductive again:
Entre ceux qui doutent des capacités de la planète à nourrir 9 milliards d'individus en 2050 — après, le chiffre devrait diminuer — et ceux qui sont convaincus que la lutte contre le réchauffement climatique impose une moindre pression démographique, les thèses malthusiennes font à nouveau des adeptes.

…L'économiste Daniel Cohen a résumé la situation aux Journées de l'économie de Lyon. Au moment même où, grâce à la mondialisation, une partie importante de l'humanité sort de la loi de Malthus et s'apprête à rejoindre le niveau de vie des Occidentaux, la contrainte écologique nous rappelle que le monde que l'on croyait infini ne l'est pas.
Because a divorce reduces the number of people per home, some specialists (sic) hold that a divorce has more of an impact on global warming than a birth.
Les dirigeants chinois ne se privent pas de rappeler aux Occidentaux que l'état de la planète serait pire s'ils n'avaient pas limité les naissances à un enfant par famille. En France, le député (Verts) Yves Cochet propose de cesser de verser des allocations familiales au-delà du deuxième enfant.
Typical among the reactions of Le Monde's readers is this one praising China's authoritative abortionists' can-do spirit:
Quant à dire qu'il n'existe pas de méthodes, la chine a prouvé le contraire. Quand on veut, on peut.
Much rarer is the following comment:
Malthus avait tort hier, ses héritiers ont tort aujourd’hui. Le vrai danger ne vient pas de la viande ni des enfants, mais des mythes et mythologies millénaristes assénées par la pensée unique écologico-marxiste qui aboutit à ce que l’on souhaite des solutions « à la chinoise » qui relève du totalitarisme le plus liberticide. L’enfer est pavé de bonnes intentions et bientôt, des commissaires écologiques viendront noyer nos nourrissons après avoir fait fermer les labos qui font de la recherche OGM.