Wednesday, June 24, 2009

America's Presence on Kirghistan's Manas Base to Continue, Thanks in Part to France

Instrumental in changing the mind of the Kirghistan government and keeping its Manas outpost in American hands, according to Le Monde's Natalie Nougayrède, was France.
Mais un acteur relativement inattendu a aussi joué un rôle. La France menait, en effet, ces derniers jours, une mission de bons offices en Asie centrale. L'émissaire spécial de Nicolas Sarkozy pour l'Afghanistan et le Pakistan, Pierre Lellouche, qui effectue une tournée dans la région, s'était entretenu dimanche avec le président kirghize. Les consultations étaient également étroites avec le représentant spécial de M. Obama pour l'"AfPak", Richard Holbrooke.

Les Kirghizes semblaient sensibles à une implication européenne. La France est, pour sa part, concernée au premier chef par le sort de Manas, puisqu'elle entretient depuis 2001 sur cette base un détachement (33 militaires aujourd'hui) chargé d'assurer les opérations d'un avion ravitailleur C-135 soutenant l'ensemble des bombardiers et des appareils de renseignements survolant en permanence le théâtre des opérations en Afghanistan.