Monday, October 03, 2005

Hate speech

Even Libération PropagandaStaffel is obliged to backpeddle and admit that the news coverage perpetrated by MSM in the aftermath of Katrina was nothing more than a pack of vicious lies born of an extreme hatred of America and George Bush.
Rumeurs également colportée par les chemise brunes syphilitiques de la blogosphere fwançaise, véritable fange boueuse à l'esprit sidaïsé qui avançait, parmi d'autres conneries, qu'il ne fallait pas critiquer le maire de la Nouvelle-Orléans, non parce qu'il avait fait du bon boulot (manifestement, ce n'était point le cas), mais parce qu'il est démocrate et noir. Il n'y a que la haine et le racisme anti-blancs qui reste à ces pôv' gôchistes.


We messed up in Iraq. You've lost New Orleans, but I promise you ... the moon!